06 juillet, 2019

Soirée d’exception à Lausanne : Lyles entre dans l’histoire

Quatre records du meeting et trois meilleures performances mondiales de l’année ont été battus dans une ambiance estivale lors de la 44e édition du meeting de tous les superlatifs. Dans l’ordre, le 400 m féminin, le 1500 m, la perche et le 200 m masculins ont été les plus grands moments d’une soirée lausannoise d’exception. Noha Lyles a médusé un Stade olympique de la Pontaise noir de monde : en 19”50, il réussit le 4e meilleur chrono mondial de tous les temps. Revivez le fil des événements ci-dessous.

 

 

21h50 | 4 x 100 m UBS Trophy Femmes | Victoire hollandaise, la Suisse troisième

Nouvelle composition pour la Suisse avec Salomé Kora dans les blocs, puis Sarah Atcho, Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji. Dès le deuxième relais, ce sont les Néerlandaises qui ont pris les devants, devant la Chine et la Suisse. Kambundji revient fort sur la fin, mais pas assez. Les Pays-Bas gagnent en 42”33, devant la Chine en 42”50 et la Suisse en 42”60, à 31 centièmes seulement du record suisse de l’an passé.

 

 

21h42 | 200 m Hommes | Lyles entre dans l’Histoire avec un fabuleux 19”50

Placé au couloir 7, l’Américain Noah Lyles veut marquer de son empreinte cette soirée déjà magnifique. Dès sa mise en action, la fluidité de sa foulée fait merveille dans le virage et la ligne droite est de toute beauté. L’Américain réussit une course d’anthologie en 19”50 : 4e chrono de l’histoire ! Derrière, ça ne traine pas non plus : l’Equatorien Alex Quinonez finit en 19”87, les Canadiens Andre de Grasse et Aaron Brown en 19”92 et 19”95, le Turc Ramil Guliyev en 20”01. Le Suisse Alex Wilson termine 6e en 20”29.

 

 

21h32 | 1500 m Hommes | Cheruiyot et les Ingebrigtsen impressionnants

Course de folie furieuse. Le taulier Timothy Cheruiyot (KEN) passe en 1’49 au 800 m, 2’16 au 1000 m. Rythme de record du monde. Derrière, les frères norvégiens Ingebrigtsen partent beaucoup plus prudemment. Pour finir en trombe. Cheruiyot coince et gagne dans le super chrono de 3’28”77 : record du meeting et meilleure perf mondiale de l’année. Jakob Ingebrigtsen revient sur ses talons en 3’30”16, à 15 centièmes de son record de Norvège. Le recordman du monde en salle et champion du monde U20 Ayanleh Souleiman (DJI) finit troisième en 3’30”79, juste devant le double champion d’Europe Filip Ingebrigtsen, 4e en 3’30”82. 


21h23 | 400 m haies Femmes | Très belle course de Shamier Little 

Superbe course de l’Américaine Shamier Little qui s’impose clairement en 53”73, troisième perf mondiale de l’année. Ex aequo au deuxième rang, la Tchèque Zuzana Hejnova et l’Américaine Ashley Spencer réalisent elles aussi un très bon chrono avec 54”11. La championne d’Europe Lea Sprunger termine 5e et améliore une nouvelle fois son meilleur temps de la saison avec 55”24, limite olympique atteinte.

 

 

 21h15 | 100 m Hommes | Gatlin comme à la maison

Le vétéran multiple champion olympique et du monde Justin Gatlin (USA) joue au patron. Après un départ moyen, il met plus de force que ses adversaires et gagne avec autorité. Pour filer loin dans le virage. Son chrono : 9”92. Mieux parti que Gatlin, Michael Rodgers (USA) doit se contenter de la deuxième place, en 10”01. Aaron Brown finit troisième en 10”07.

 

 

 

20h55 | 5000 m Hommes | Triplé éthiopien et record pour Julien Wanders

Après huit tours rondement menés, il suffit que le rythme décélère pour que Julien Wanders se pointe en tête de course. A 700 m de l’arrivée, coup de théâtre : l'Ethiopien Hagos Gebrehiwet dynamite le peloton, passe la ligne et s’arrête les bras levé en signe de victoire, alors qu’il reste 400 m ! Le public crie “continue” ! Mais c’est cuit pour lui. Yomif Kejelcha gagne en 13’00”56, Selemon Barega (13’01”99) et Telahun Haile Bekele (13’03”09). Auteur dûne course très intelligente, Wanders termine en trombe 13’13”84, troisième perf suisse de tous les temps derrière Markus Ryffel (13’07”54 en 1984) et Christian Belz (13’12”16 en 2003).

 

20h46 | 100 m Femmes | Démonstration de puissance pour Fraser-Pryce 

Enorme course de la superstar Shelly-Ann Fraser-Pryce, qui survole la piste et ses adversaires en 10”74, à 1 centième de son récent chrono des championnats de Jamaïque. La triple championne d’Europe de l’an passé Dina Asher-Smith (GBR) finit deuxième en 10”91, la multiple médaillée mondiale Marie-José Talou troisième en 10”93. Derrière, le duel suisse est revenu à la reine Mujinga Kambundji (11”27), juste devant Salomé Kora (11”29).

 

 

20h45 | Longueur Hommes | Juan Miguel Echevarria impérial avec 8,32 m

Très bon début de concours pour le Grec Miltiadis Tentoglou qui prend la tête en sautant à 8,19 m, son meilleur de la saison. Mais quelques minutes plus tard, le prodigieux Cubain Juan Miguel Echevarria remet les pendules à l’heure en claquant un superbe 8,32 m. L’Africain du Sud Luvo Manyonga et le Jamaïquain Tajay Gayle se partagent la troisième place avec 8,13 m.

 

 

20h37 | 800 m Hommes | Explosion de Vásquez, triomphe de Kinyamal

Quelle course ! A la cloche, le Portoricain Wesley Vásquez pousse le lièvre à aller plus vite. Pourtant, le temps de passage est très rapide (50”67). Jusqu’à 150 m de la fin, il mène le bal, prêt à faire un gros chrono, avant de voir sa foulée se raccourcir dramatiquement. Soufflé par le peloton, il termine 7e. Devant, triplé kenyan, avec Wyclife Kinyamal en 1’43”73 en tête, troisième meilleure perf mondiale de l’année.

 

 

20h28 | 110 m haies Hommes | Troisième perf mondiale de la saison pour Orlando Ortega

Alors que ses adversaires touchent leurs haies très souvent, l’Espagnol Orlando Ortega réalise une course fluide qui lui permet de se dégager clairement. En 13”05, il réalise la troisième perf mondiale de la saison ! L’Américain Daniel Roberts termine deuxième dans l’excellent chrono de 13”11, le Jamaïquain Ronald Levy complète le podium en 13”28. Le champion d’Europe U20 de Bâle Jason Joseph ne prend pas un bon départ, revient sur la fin, mais tape la dernière haie. Il déroule en 13”80, loin de son record suisse (13”39). 

 


20h25 | Hauteur Femmes | Accrochée, Mariya Lasitskene gagne avec 2,02 m

Elles sont encore 6 sauteuses à 1,97 m, barre effacée par trois athlètes. A 2,00 m, la Bulgare Mirela Demireva fait l’impasse, mais ça n’impressionne guère la Biélorusse Karyna Taranda et la Russe Mariya Lasitskene (ANA), qui passent toutes les deux au premier essai. A la hauteur suivante, 2,02 m, Lasitskene est la seule à survoler la barre, au troisième essai. Elle demande ensuite 2,07 m, qu’elle manque par trois fois de peu.

 

 

20h18 | 800 m Femmes | Nelly Jepkosgei impose son finish

En tête au 600 mètres, la Kenyane Nelly Jepkosgei voit l’Ougandaise Halimah Nakaayi revenir à sa hauteur en début de ligne droite. Le coude à coude est superbe et longtemps indécis, mais c’est Jepkosgei qui tient le plus longtemps et s’impose en 1’59”54, contre 1’59”97 à sa valeureuse adversaire. Du côté suisse, Selina Büchel (KTV Bütschwil) termine 4e en 2’01”58, la jeune Bernoise Delia Sclabas (Gerber Sport) juste derrière en 2’03”01, alors que Lore Hoffmann (ATHLE.ch/7e) s’est bien accrochée en 2’04”12. 

 

 

20h10 | 200 m Femmes | Thomas devant Williams, Atcho 7e

Final serré entre l’Anglaise Jodie Williams et l’Américaine Gabrielle Thomas. Toutes deux se lancent sur la ligne d’arrivée, avec la meilleure fin pour l’athlète US, qui gagne en 22”69, devant la Britannique en 22”75. En 23”41, la Lausannoise Sarah Atcho finit 7e avec un meilleur chrono de la saison, qui reste relativement loin de ses 22"80 de l’an dernier.

 

 

  

20h05 | Perche Hommes | 6,01 m : Piotr Lisek s’adjuge un duel de haute voltig

Sur un sautoir réputé difficile, les voltigeurs de la soirée ont fait étalage de leur classe. Ils sont trois à tenter une barre placée à 6,01 m, synonyme de meilleure performance mondiale de l’année et de record du meeting (5,93 m). Le Polonais devient le 21e homme de la planète à maîtriser six mètres ou plus. L’Américain Sam Kendricks passe 5,95 m et améliore sa meilleure perf de la saison de deux centimètres. Le Suédois Armand Duplantis et le Français Renaud Lavillenie se partagent la troisième place avec 5,81 m.

  

 

20h03 | 400 m Femmes | RECORD DU MEETING pour Naser

Rebelote pour la grande dominatrice de l’an passé Salwa Eid Naser (BRN), dans un chrono jamais vu à Lausanne : en 49”17, elle réussit la deuxième meilleure performance mondiale de l’année. Mais il s’en est fallu de peu : la Nigérienne Aminatou Seyni (50"24) est revenue en boulet de canon. Elle finit à deux centièmes, en 49”19, record national. Si Naser gagne, c’est grâce à un impressionnant coup de rein à 15 m de la ligne.

 

 

19h05 | Poids Femmes | Nouvelle victoire allemande grâce à Christina Schwanitz

Après la victoire de Hussong au javelot, c’est une autre Allemande, Christina Schwanitz, qui triomphe au poids en envoyant son engin de 4 kg à 19,04 m lors sa quatrième tentative. Elle prend la mesure de la Canadienne Brittany Crew qui réussit 18,46 m et de la Suédoise Fanny Roos qui suit de près avec 18,41 m. 

 

 

 

19h00 | Triple Femmes | Caterine Ibarguen remporte un concours de feu

Dans un concours d’un très haut niveau, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a bien débuté avec un très joli bond à 14,82 m. Auteur de 14,57 m puis de trois sauts mordus, la Colombienne Caterine Ibarguen a toutefois pris la tête au cinquième essai avec un superbe 14,89 m, son meilleur saut de la saison. Mesurée à 14,77 m, la Cubaine Liadagmis Povea a pris une belle troisième place, tandis que les Jamaïquaines Shanieka Ricketts et Kimberly Williams sont retombées dans le sable à 14,65 m et 14,52 m.

 

 

18h30 | Javelot Femmes | Christin Hussong s’impose avec son meilleur jet de l’année

Le concours a été dominé par la championne d’Europe allemande Christin Hussong qui améliore sa meilleure performance de la saison avec 66,59 m lors de son deuxième essai. L’Australienne Kelsey-Lee Barber s’accroche bien en lançant à 65,63 m à son ultime tentative, alors que la recordwoman du monde tchèque Barbora Spotakova ne lance hélas qu’une seule fois et réussit 63,79 m.